<>

Copier le code suivant sur le site où vous voulez afficher le kiosque

<iframe height='97' style='border: 0px; overflow:hidden' width='100%' scrolling='no' title='Nouveautés' src='https://www.mediathequeouestprovence.fr/java/kiosque/titre/Nouveaut%C3%A9s/style_liste/slide_show/nb_notices/50/only_img/1/aleatoire/1/tri/4/nb_analyse/50/op_hauteur_img/90/op_transition//op_largeur_img/50/op_hauteur_boite/0/op_captions/0/op_autoplay/0/op_visible/0/op_speed/100/op_auto/0/op_scroll/1/rss_avis/1/id_catalogue//id_panier/9306/profil_redirect/453/boite/boite_accueil_nouveautes/profile_id/1/module_type/KIOSQUE/styles_reload/0/type_module/KIOSQUE/division/1/id_module/1-14/id_profil/453/vue/slide_show?titre=Nouveaut%25C3%25A9s&amp;style_liste=slide_show&amp;nb_notices=50&amp;only_img=1&amp;aleatoire=1&amp;tri=4&amp;nb_analyse=50&amp;op_hauteur_img=90&amp;op_transition=&amp;op_largeur_img=50&amp;op_hauteur_boite=0&amp;op_captions=0&amp;op_autoplay=0&amp;op_visible=0&amp;op_speed=100&amp;op_auto=0&amp;op_scroll=1&amp;rss_avis=1&amp;id_catalogue=&amp;id_panier=9306&amp;profil_redirect=453&amp;boite=boite_accueil_nouveautes&amp;profile_id=1&amp;module_type=KIOSQUE&amp;styles_reload=0&amp;type_module=KIOSQUE&amp;division=1&amp;id_module=1-14&amp;id_profil=453&amp;vue=slide_show' >&nbsp;</iframe>

Pierre Vassiliu

 
Pierre Vassiliu. Source: Wikipedia

Pierre Vassiliu est un auteur-compositeur-interprète français, né le à Villecresnes et mort le à l'âge de 76 ans, à Sète.

Apprenti jockey, il entame une carrière de chanteur dans les cabarets parisiens à la fin des années 1950. Son premier succès Armand, sort en 1962. Vassiliu est principalement connu pour sa chanson Qui c'est celui-là ?, qui atteint la 1re place du hit-parade français en 1973.

Biographie

Jeunesse

Pierre Vassiliu naît le à Villecresnes. Son père est un médecin roumain ayant immigré en France. Sa mère, tourangelle, est mélomane et pratique le piano,. Pierre Vassiliu doit quitter le domicile familial à l'âge de quinze ans en raison de ses « bêtises ». Passionné de sport hippique, il devient apprenti jockey au début des années 1950,. Pour subvenir à ses besoins, il donne des leçons d'équitation, ce qui lui permet de rencontrer des célébrités comme Roger Pierre et Jean-Marc Thibault, qui l'encouragent à composer,. Vassiliu sert durant vingt-neuf mois en tant que photographe des armées au cours de la guerre d'Algérie. Il passe en conseil de guerre pour avoir diffusé, grâce à un camion de l'armée équipé de haut-parleurs, sa chanson J'ai l'honneur, au texte antimilitariste.

Carrière musicale

Pierre Vassiliu retourne à la vie civile et rejoint le Petit Conservatoire de Mireille. Il se produit dans les cabarets de la rive gauche et chante notamment au cabaret L'Écluse en s'accompagnant à la guitare,. Armand, son premier 45-tours, est écrit avec son frère Michel. Édité en 1962, ses ventes atteignent les 150 000 exemplaires en pleine vague yéyé. Le chanteur se produit en première partie des Beatles à l'Olympia, puis de vedettes françaises comme Claude François et Sylvie Vartan qu'il accompagne en tournée. Au cours des années 1960, il continue de rencontrer le succès avec des titres comme Alice ou La Famille tuyau de poêle.

À la suite de désaccords artistiques avec Decca, Vassiliu rejoint les Disques Barclay. Amour, amitié, son premier album, est édité en 1970. Le 45-tours Qui c'est celui-là ?, qui se classe numéro un du hit-parade français en 1973, est une adaptation en français du titre Partido alto de Chico Buarque,. En quatre mois, le disque se vend à 300 000 exemplaires. Le chanteur affirme avoir « vécu une quinzaine d'années avec le fric de cette chanson ». La même année, sort J'ai trouvé un journal dans le hall de l'aéroport, qui connaît également le succès. En 1974 sort une compilation Qui c'est celui-là en 33 tours de ses dix derniers succès avec une photo prise dans le Luberon avec ses musiciens où il vit depuis 1970. En 1982, Pierre Vassiliu chante à l'Olympia accompagné par les dix musiciens du groupe Raoul Petite.

En 1984, il s'installe avec sa famille au Sénégal, où il tient un club de jazz,. Le chanteur retourne en France en 1986. Désargenté, il est hébergé par l'humoriste Coluche, qui lui propose de camper dans le jardin de sa villa. Il renoue avec le succès avec le titre Toucouleur, tiré de l'album L'Amour qui passe, et repart en tournée. Son album suivant, La Vie ça va, est édité en 1993. En 1999, après cinq ans d'absence, Vassiliu donne plusieurs concerts à Paris, il chante durant une semaine à Bobino pour promouvoir son album Parler aux anges,. Le double album Pierre précieuses (jeu de mot sur son prénom) sorti en 2003 est réalisé grâce à l'aide financière d'une entreprise vendant des produits ésotériques. Il comporte un disque de chansons enregistrées avec des musiciens de différents pays, et un autre constitué de morceaux interprétés en concert. En 2008, le chanteur accepte de participer à la 3e édition d'Âge tendre, la tournée des idoles. Il apparaît également sur scène en 2011 avec Arnaud Fleurent-Didier.

En 2018, trois ans et demi après sa mort, la compilation Pierre Vassiliu Face B, 1965-1981, réédite 12 de chansons d'une époque où régnaient convivialité et liberté sexuelle.

Télévision et cinéma

Pierre Vassiliu compose des musiques pour la télévision et le cinéma. Il signe notamment la musique du film Une fille et des fusils de Claude Lelouch sorti en 1964, et la bande originale du téléfilm en quatre parties La Duchesse d'Avila, d'après Jan Potocki, diffusé en 1973. Le chanteur est apparu dans quelques films comme La Saignée (1971), What a Flash! (1972) et Périgord noir (1989). Il est également comédien de doublage et prête notamment sa voix au coq-narrateur, Adam de La Halle, dans la version française de Robin des Bois, le long-métrage d'animation des studios Disney sorti en France en 1974. Au cours des années 1980, Pierre Vassiliu travaille sur un scénario mettant en scène un couple parti s'installer au Sénégal, qu'il destine à l'acteur Gérard Lanvin.

Autres activités

Très bon guitariste rythmique, Pierre Vassiliu compose également pour d'autres artistes, comme Eddy Mitchell. En 1970, ouvre dans le centre-ville d'Apt une salle de concert baptisée L'Usine. Les artistes qui s'y produisent touchent un pourcentage de la recette. L'endroit est notamment fréquenté par Bernard Lubat et Dick Annegarn,. En 1990, il fonde avec des amis un festival consacré aux musiques du monde, qui se tient à Mèze.

La Vie à rien faire, une première autobiographie de Pierre Vassiliu, paraît en 1989. Elle est suivie par Qui c'est celui-là ?, ouvrage publié en 2005 par les Éditions n°1. La réalisatrice Laurence Kirsch travaille pendant deux ans sur un documentaire retraçant sa vie, également titré Qui c'est celui-là ?.

Paroles et style musical

Pierre Vassiliu commence sa carrière en interprétant des chansons humoristiques, comme La Femme du sergent, dans les cabarets parisiens. La découverte de Crosby, Stills & Nash lui donne envie de réaliser des disques au ton plus sérieux, comme son album Amour, amitié sorti en 1970. Le chanteur s'est inspiré de nombreux styles musicaux, dont les musiques tzigane et cubaine, ou encore du jazz Nouvelle-Orléans. Son album Attends, sorti en 1972, comporte des sonorités sud-américaines. La Vie ça va, édité en 1993, intègre à sa musique des rythmes africains. Amateur de musiques du monde, il s'est produit sur scène avec des artistes du monde entier, comme Femi Kuti, Compay Segundo, ou encore Susheela Raman.

L'influence du chanteur Boby Lapointe sera elle aussi très visible. Pierre Vassiliu admirait beaucoup ce chanteur, qu'il avait rencontré, et qui réalisait des chansons avec des jeux de mots. Pierre Vassiliu retiendra surtout l'humour décalé de Boby Lapointe, ainsi que son esprit anti-conformiste[réf. nécessaire].

Sur le morceau Film, sorti en 1973 en face-B de Qui c'est celui-là ?, Vassiliu ne chante pas mais parle sur un fond musical. La découverte de ce titre a poussé Daniel Darc à employer lui aussi la technique du parler-chanter (ou talk over),.

Influence

Des chanteurs français ayant commencé leur carrière au cours des années 1990 se réclament de Pierre Vassiliu. Bertrand Burgalat trouve ses textes « poignants, mélange d'hédonisme et de tristesse » et sa musique « solaire ». Albin de la Simone, qui reprend Amour, amitié sur son premier album, l'a découvert en effectuant sa première partie au Bataclan. Il déclare : « Ce moment dans ma vie de débutant est inscrit comme repère. Un modèle. ». Arnaud Fleurent-Didier, qui reprend En vadrouille à Montpellier en concert, a invité Vassiliu à le rejoindre sur scène en 2011,.

Famille et vie privée

Michel, le frère de Pierre Vassiliu, est auteur-compositeur. Sa sœur Anne est aussi chanteuse. Dimitri Vassiliu, l'un de ses fils, est concepteur lumière (éclairagiste) reconnu, qui a travaillé pour de nombreux artistes français.

En 1970, Pierre Vassiliu s'éloigne de Paris et s'installe dans le Luberon. Au début des années 2000, le chanteur et son épouse s'établissent à Mèze, une ville de l'Hérault.

En 2006, Vassiliu apprend qu'il est atteint de la maladie de Parkinson. Il meurt le dans un établissement médical de Sète. Le , une cérémonie a eu lieu en sa mémoire au crématorium de Sète, là même où il a été incinéré.

Discographie

EPs & Singles

Albums

Filmographie

En tant qu'acteur

Télévision

  • 1967 : À Saint-Lazare: Florentin
  • 1973 : L'Équipe ou le Roman des fortifs : Flippe
  • 1993 : La Treizième Voiture : Leguen

Cinéma

  • 1971 : La Saignée
  • 1972 : What a Flash!
  • 1973 : Robin des Bois : voix de Adam de la Halle dans la version française
  • 1989 : Périgord noir : Amédée

En tant que compositeur

Cinéma

  • 1965 : Une Fille et des fusils
  • 1968 : La Fille d'en face
  • 1968 : Adélaïde
  • 1968 : The Wild Racers
  • 1970 : Le Petit Bougnat
  • 1970 : Ils
  • 1974 : La République est morte à Diên Biên Phu
  • 1989 : Périgord noir

Télévision

  • 1971 : Seule à la maison
  • 1973 : La Duchesse d'Avila
  • 1992 : La Mort d'un bavard

Vidéo

  • 2008 : Âge tendre... la tournée des idoles Vol. 3: Pierre Vassiliu: Medley (Armand-Charlotte-Alain Aline-Ma Cousine-Mon Cousin), Amour-Amitié, Qui C'est où il va ? (L.G.C. Sarl)

Ouvrages

  • La Vie à rien faire, Michel Lafon, , 266 p. (ISBN 9782868046529)
  • Qui c'est celui-là ?, Éditions n°1, , 236 p. (ISBN 978-2846121682)

Participations

  • 1969 : Les Masques accompagnés par le Trio Camara: Pierre Vassiliu et Nicole Croisille (CBS)
  • 1997 : Les Plus Belles Chansons Françaises: 1993 : Pierre Vassiliu: Tout seul de Didier Sustrac (Éditions Atlas)
  • 1997 : Les Plus Belles Chansons Françaises: 1996 : Pierre Vassiliu: Comme les animaux de Didier Sustrac (Éditions Atlas)
  • 1997 : Ils Chantent Gainsbourg - Merci Gainsbourg - 1969 l'Année Érotique: Pierre Vassiliu: Elisa (Éditions Atlas)
  • 2001 : Christian Delagrange: Best of: Aime-la: duo Christian Delagrange et Pierre Vassiliu en public (Wagram)
  • 2002 : Boby Tutti Frutti - L'Hommage délicieux à Boby Lapointe: L'été, où est-il ?: duo Pierre Vassiliu et Thallia (Universal)
  • 2006 : Michel DelpechMichel Delpech &…: Pour gagner des sous duo Michel Delpech et Pierre Vassiliu (AZ)
  • 2007 : Michel DelpechLe Grand Rex 2007: Pour gagner des sous duo Michel Delpech et Pierre Vassiliu (version en public) (AZ)

Chansons reprises par d'autres

  • 1963: Gil Roman: Armand, La femme du sergent (Barclay)
  • 1968: Jean-Claude Pascal: Adieu mon théâtre (La guilde du disque)
  • 1970: Isabelle de Funès: Amour-Amitié (Pathé)
  • 1973: John Parys, son Orchestre et ses Chanteurs: Qui c'est Celui-La? (Discothèque De Paris)
  • 1975: Pierre Provence: Ma cousine, Mon cousin (CNAI)
  • 1988: Lola: Qui c'est cette fille là? (Ariola)
  • 1996: Yves Duteil: Amour-Amitié (Éditions Atlas)
  • 2000: Sheik: Dangereux (Blackdoor Records)
  • 2003 Albin de la Simone: Amour-Amitié (Virgin)
  • 2008: Les Polis Sont Acoustiques: Qui c'est celui-là?
  • 2012: Jacques Duvall & Isabelle Wery: Film

Chansons écrites pour d'autres

  • 1963: Les Sunlights: Les malheurs de Sylvie (Indicatif du Feuilleton Quotidien de l'Émission Salut les Copains) (Decca)
  • 1964: Sophie: Les chevaux de Camargue (Decca)
  • 1965: Willy Lewis: J’ai connu des filles, J’aimerais tant, Oui, ça me plait (également producteur) (Decca)
  • 1969: Pierre Tisserand: L'idiot (Barclay)
  • 1970: Régine: Mon accordéon (Pathé)
  • 1970: Dani: La petite qui revient de loin, A celle qui m'a pris ma poupée (Pathé)
  • 1971: Dani: Je veux vivre libre (Pathé), J'ai un gentil petit pêché (Publicité Gervais pour Taillefine) (Gervais)
  • 1971: Eddy Mitchell: Entre Marx et Mao (avec le groupe Magma) (Polydor)
  • 1974: Jean-Noël Dupré: Je pense à elle (Barclay)
  • 1975: Sandra Jayat: Viole la chance, Yerko (RCA Victor)
  • 2004: Thibaud Couturier: Aquarelle cette fille (RLB/Mozaïc)

Remix

  • 2013: Objet Sonore: Pierre Vassiliu: Bats-La, Donc Bats-La (Guido Minisky Short Edit) (Roy Music)

Divers

  • 2003 : François Jouffa – Pop Culture: Interviews & Reportages 1964-1970: Pierre Vassiliu - 06/10/65 (Frémeaux & Associés)

Notes et références

Liens externes

  • (en) Pierre Vassiliu sur Discogs
  • (en) Pierre Vassiliu sur l’Internet Movie Database
  • Notice dans un dictionnaire ou une encyclopédie généraliste : Who's Who in France
  • Portail de la musique
  • Portail de la France

Ce contenu est mis à disposition selon les termes de Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0

Source : Article Pierre Vassiliu de Wikipédia

Contributeurs : voir la liste

Auteurs associés

CD audio

Afficher "Face B"Afficher "Parler aux anges"Afficher "Qui c'est celui-là ?"Afficher "En voyages"Afficher "La vie ça va..."Afficher "Salut les copains vol.3"Afficher "Age tendre"Afficher "Reprisé"Afficher "Michel Delpech &..."Afficher "C'était mieux avant : les années 70"Afficher "Le Grand Rex 2007"