Etonnants virus

Synonymes des maux de l'hiver, mais également de grandes épidémies qui ont marqué différentes époques, la simple évocation des virus suffit à faire frémir la plupart d'entre nous : variole au Xe siècle, grippe espagnole de la fin de la Première guerre mondiale, Ebola et Zica plus récemment ; ou bien encore, ce virus d'un genre nouveau, pouvant infecter des milliards de "machines hôtes" : le virus informatique.
Voilà pourquoi ces différents agents sont et ont toujours été craints des hommes. L'étymologie même du terme en témoigne : « virus » est un dérivé du latin qui signifie « poison ». Et le 7e art renforce cette image, en faisant des virus les funestes protagonistes de scénarii catastrophes.
Pourtant, la science nous dévoile d'autres facettes du monde des virus, un monde complexe et méconnu, où ceux-ci ne sont ni en conflit permanent avec leur hôte, ni de simples vecteurs de maladies.
Ce dossier très viral en vous suggère la découverte.

Auteur : Elodie La Orden
E-mail : elodie.la-orden@ampmetropole.fr
Publication : Février 2016
Mise à jour : En cours 

Partager "Etonnants virus" sur facebookPartager "Etonnants virus" sur twitterLien permanent

Une incroyable diversité

Depuis leur découverte au XIXe siècle, l'observation des virus n'a cessé de porter au grand jour l'incroyable diversité de leur monde. Et pour cause : les virus sont les entités biologiques les plus abondantes et diversifiées du monde aquatique, et une équipe sud-coréenne à décompté jusqu'à 40 millions de virus dans un mètre cube d'air. Ainsi, de grandes variations existent entre les différents virus, que ce soit au niveau de leur taille, de leur génome, ou encore de leurs caractéristiques.
Un virus généralement ne mesure pas plus d'un dixième de micromètre - ce qui le rend invisible au microscope optique, et son génome est très simple. Le virus de la grippe par exemple compte une dizaine de gènes seulement. Pourtant, certains virus géants, aussi gros qu'une bactérie, mesurent un micromètre, et présentent jusqu'à mille gènes.
Les caractéristiques des virus peuvent aussi être très surprenantes, comme la capacité de SIRV2 à protéger son ADN d'agressions extérieures.

Des virus... pour soigner

Si le caractère pathogène, voire létal des virus est bien connu, en revanche, leur utilité en médecine l'est moins.
La phagothérapie est une approche très ancienne qui a été abandonnée avec l'arrivée des antibiotiques. Elle consiste en l'utilisation de virus bactériophages, qui infectent et détruisent les bactéries responsables d'une infection donnée. Avec le développement des maladies nosocomiales et l'absence de nouveaux antibiotiques efficaces, cette approche thérapeutique est, depuis les années 1990, reconsidérée.
Modifiés et libérés de leurs agents pathogènes, les virus représentent également un espoir dans la lutte contre le cancer, ou encore dans la thérapie génique, pour laquelle ils sont utilisés comme vecteurs qui permettent d'introduire une information génétique saine dans la cellule du patient.

Les virus dans l'évolution du vivant

Depuis des millions d'années, des fragments de génomes viraux s'intègrent au génome de leur hôte, et sont ensuite transmis héréditairement, de génération en génération. Ainsi, 8% du génome humain dérivent de virus. Loin d'être néfaste, cette intégration participe à l'évolution et à la diversification du vivant.
Chez les mammifères, la formation du placenta, nécessaire à leur reproduction, est possible grâce à l'expression de gènes viraux contenu dans leur ADN. Certaines théories scientifiques attribuent aux virus l'invention même de l'ADN, indispensable au fonctionnement des organismes vivants.

L'homme et les virus

Si depuis longtemps l'homme cherche à lutter contre les virus, il arrive aussi qu'il veuille tirer partie de la dangerosité et des dégâts qu'une infection virale peut causer.
Certains virus, comme celui de la variole, peuvent être utilisés comme arme biologique, aux côtés des bactéries, toxines ou champignons. Au XVIIIe siècle, les colons européens utilisèrent des couvertures contaminées par le virus pour décimer les populations autochtones, causant des milliers de morts parmi les Indiens d'Amérique.
Aujourd'hui, la mise au point, la fabrication et le stockage de ces armes biologiques sont interdits par la Convention sur les armes biologiques ou à toxines de 1972.

Partager "Quelques notions clés " sur facebookPartager "Quelques notions clés " sur twitterLien permanent
  • La face cachée des virus : La face cachée des virus par le virologue Ali Saïb
  • Nouveaux virus : quelles épidémies ? : Une conférence de Noël Torno, virologue et spécialiste des maladies émergentes à l'Institut Pasteur, en ligne sur le site de la Cité des sciences.
  • Un virus, qu'est-ce que c'est ? : Une vidéo de France TV éducation dans laquelle Philippe Roingeard (Laboratoire de biologie cellulaire, unité Inserm 966, Tours) explique ce qu'est un virus.
Partager "Vidéos" sur facebookPartager "Vidéos" sur twitterLien permanent
Partager "Pour aller plus loin" sur facebookPartager "Pour aller plus loin" sur twitterLien permanent

INSERM

Pages du site de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale consacrées à l'immunologie, inflammation, infectiologie et microbiologie.

Pasteur.fr

Site de l'Institut Pasteur, fondation privée à but non lucratif dont la mission est de contribuer à la prévention et au traitement des maladies, en priorité infectieuses, par la recherche, l’enseignement, et des actions de santé publique.

Sentinelles

Site du réseau Sentinelle, qui permet la constitution de grandes bases de données sur plusieurs maladies, avec la description de cas individuels vus en consultation de médecine générale et pédiatrique, à des fins de veille sanitaire et de recherche.
  • Combien de virus sont dangereux pour l'homme ?Combien de virus sont dangereux pour l'homme ?

    Un nombre infime de virus est pathogène pour l'homme : on estime à 200 le nombre de virus capables de rendre l'humain malade. Moins d'une dizaine serait à l'origine des maladies virales les plus fréquentes comme le rhume.

    http://www.microbes-edu.org/etudiant/virus.html

    Partager "Combien de virus sont dangereux pour l'homme ?Combien de virus sont dangereux pour l'homme ?" sur facebookPartager "Combien de virus sont dangereux pour l'homme ?Combien de virus sont dangereux pour l'homme ?" sur twitterLien permanent
  • Les virus sont-ils des organismes vivants ?

    La nature des virus fait débat au sein de la communauté scientifique. Le fait qu'ils soient incapables de se répliquer en dehors de leur hôte les exclurait du monde du vivant. Toutefois, la découverte du virus géant Mimivirus remet cette théorie en question, en indiquant qu'ils ont des gènes communs avec des organismes vivants comme les bactéries.

    http://www.science-et-vie.com/2015/10/oui-les-virus-sont-bien-des-etres-vivants/

    Partager "Les virus sont-ils des organismes vivants ?" sur facebookPartager "Les virus sont-ils des organismes vivants ?" sur twitterLien permanent
  • Pourquoi certains virus rendent-ils malades ?

    Certains virus nous rendent malades en infectant des tissus aux fonctions cruciales pour l'organisme, et en modifiant leur fonctionnement. Les virus infectant l'homme pénètrent dans l'organisme via les muqueuses et se multiplient dans les cellules situées à proximité. Après une période d'incubation plus ou moins longue, ces nouveaux virus se diffusent vers l'organe cible, dont l'atteinte est à l'origine des symptômes de la maladie.

    http://www.larecherche.fr/idees/back-to-basic/virus-01-02-2009-88921

    Partager "Pourquoi certains virus rendent-ils malades ?" sur facebookPartager "Pourquoi certains virus rendent-ils malades ?" sur twitterLien permanent
  • Quelle différence entre un virus et une bactérie ?

  • Cycle viral

    Cycle de multiplication du virus, comprenant six étapes, de l'attachement (entrée en contact du virus et de la cellule) à la libération de nouveaux virus.

    [ En savoir plus ]

    Partager "Cycle viral" sur facebookPartager "Cycle viral" sur twitterLien permanent
  • Parasitisme

    Relation écologique entre deux organismes eucaryotes, le parasite et son hôte, le parasite étant physiologiquement ou métaboliquement dépendant de l’hôte. Le parasitisme constitue le moyen de vie le plus répandu, ainsi plus de 50 % des espèces animales sont des parasites et beaucoup d’entre eux affectent la santé des individus et des animaux domestiques.

    [ En savoir plus ]

    Partager "Parasitisme" sur facebookPartager "Parasitisme" sur twitterLien permanent
  • Rétrovirus

    Le nom de rétrovirus vient du fait que ces virus utilisent une enzyme appelée transcriptase inverse pour transformer leur A.R.N. en A.D.N. et, ainsi, se multiplier dans les cellules.

    [ Pour en savoir plus ]

    Partager "Rétrovirus" sur facebookPartager "Rétrovirus" sur twitterLien permanent
  • Virus endogène

    On donne le nom de rétrovirus endogène à des séquences virales présentes dans le génome humain (et de façon plus générale dans celui des mammifères), ayant pour origine une infection de cellules germinales d’individus d’espèce ancestrale par un rétrovirus exogène.

    [ En savoir plus ]

     

    Partager "Virus endogène" sur facebookPartager "Virus endogène" sur twitterLien permanent
  • Virus géant

    Les virus géants ont un diamètre supérieur à 0,5 micron, des milliers de gènes et sont visibles au microscope optique. Ils infectent des organismes unicellulaires appelés amibes. Quatre familles de virus géants sont connues à ce jour : megaviridae (2003), pandoraviridae (2013), pithovirus (2014) et mollivirus sibericum (2015).

    [ En savoir plus ]

    Partager "Virus géant" sur facebookPartager "Virus géant" sur twitterLien permanent

La menace du bioterrorisme
Une intervention TEDx Paris de Patrick Berche, microbiologiste

Partager "Vidéo coup de coeur : La menace du bioterrorisme" sur facebookPartager "Vidéo coup de coeur : La menace du bioterrorisme" sur twitterLien permanent
 
Partager "Images" sur facebookPartager "Images" sur twitterLien permanent