L'entomophagie : une autre manière de se nourrir

Si vous souhaitez épater vos amis, lors d'une invitation à diner, vous pouvez leur proposer un plat à base de petites bestioles au goût de noix ou de noisette...
Dans les pays occidentaux, la consommation d'insectes, souvent considérée comme peu appétissante, apparaît comme une nouvelle tendance.
Goûter d'une barre aux insectes ou déjeuner d'une friture de grillons, est-ce un effet de mode, une pratique marginale ou pourrait-elle se généraliser ? Quels seraient les bienfaits de cette pratique sur l'homme et sur l'environnement ?
A travers ce dossier, nous allons tenter d'apporter un éclairage sur cette pratique particulière qui est l'entomophagie.

Auteur : Nathalie Benchehida
E-mail : nathalie.benchehida@ouestprovence.fr
Publication : Mars 2016
Mise à jour : Avril 2017

Partager "L'entomophagie : une autre manière de se nourrir" sur facebookPartager "L'entomophagie : une autre manière de se nourrir" sur twitterLien permanent

Histoire de l'entomophagie

Aujourd'hui la consommation d'insectes dans la culture européenne est considérée comme une exception. Pourtant on retrouve des traces de cette pratique dans le régime alimentaire de l'Homo sapiens. Aristote, lui, décrivait les cigales comme ayant un goût exquis alors que dans la Bible (Lévitique XI: 21) et dans la littérature islamique, il est également fait référence à la consommation d'insectes.

L'entomophagie dans le monde

L'entomophagie est pratiquée dans de nombreux pays, mais principalement en Asie, en Afrique et en Amérique latine. Les insectes complètent les régimes alimentaires d'environ 2 milliards de personnes. On compte près de 1400 espèces consommées par l'être humain. Beaucoup d'insectes consommés sont des insectes que l'on côtoie depuis toujours, tels que fourmis, termites, grillons, criquets, chenilles et sauterelles.

Valeurs nutritionnelle des insectes

Certaines variétés d'insectes sont plus riches en éléments nutritifs que la viande de boeuf ou de poisson. L'un des avantages des insectes comestibles est qu'ils sont composés de beaucoup de protéines, d'acides gras, de vitamines et d'oligo-éléments. C'est pourquoi la FAO encourage l'entomophagie.

L'élevage, une solution écologique

Les insectes comestibles sont une immense ressource écologique pour nourrir l'humanité.
En effet, le taux de croissance d'un insecte est très élevé et donc plus facile à produire que du boeuf. Par ailleurs les insectes ne nuisent pas à l'
environnement, ils ne dégagent que très peu de CO2, ils ne polluent pas les sols par des rejets d'ammoniac, contrairement aux élevages traditionnels, étant donné qu'ils sont élevés en vivariums.

L'entomophagie en France

Il y a quelques années, l'entomophagie faisait son apparition en France. A l'instar de quelques industriels et restaurateurs qui se sont lancés dans cette voie, l'intérêt médiatique attribuée à ce sujet témoigne d'un attrait non négligeable pour cette nouvelle pratique pour laquelle la prudence est encore requise.

Partager "Quelques notions clés" sur facebookPartager "Quelques notions clés" sur twitterLien permanent
Partager "Images" sur facebookPartager "Images" sur twitterLien permanent