De l'homme au robot ?

De l'élixir de jouvence à l'exosquelette, l'homme n'a jamais cessé de vouloir surpasser sa condition, d'augmenter ses capacités, de vaincre les maladies et de faire reculer l'âge moyen de sa mort. La science et son alliée la technologie permettent-elles d'atteindre dès aujourd'hui ces objectifs, voire de les dépasser dans un futur proche ?
Un aveugle qui voit, un paraplégique qui marche, ce n'est déjà plus de la science-fiction et on parle ici d'homme réparé. Mais il n'y a qu'un pas entre la restitution de ces fonctions élémentaires et la tentation d'accroitre les facultés d'un individu qui ne présente pas de handicap. Dans ce second cas, on parle alors d'homme augmenté, notion phare d'un courant de pensée nommé "transhumanisme". Le développement des nanotechnologies, des biotechnologies, de la micro-informatique et des sciences cognitives (NBIC) rend de plus en plus possible la réalisation de cette vision d'un Homme-machine.
Se pose alors de nombreuses questions sociétales et d'éthique sur le devenir d'une société ainsi interrogée par une nouvelle définition du vivant et des règles qui régissent le vivre-ensemble.


Auteur : Lamia Lekbir
E-mail : lamia.lekbir@ouestprovence.fr
Publication : Novembre 2014
Mise à jour : Mai 2017

Partager "De l'homme au robot ?" sur facebookPartager "De l'homme au robot ?" sur twitterLien permanent

Transhumanisme

Trouvant ses racines dans l'antiquité, le transhumanisme a pris son essor dans les années 80 aux États-Unis. Il connaît aujourd'hui un développement à l'échelle internationale. Si la Californie reste le lieu où sont concentrés les centres de recherches et de développement des NBIC, l'Europe et la France ne sont pas en reste.
Même si plusieurs théories coexistent au sein de ce mouvement, toutes semblent œuvrer pourtant à l'amélioration de la condition humaine en acceptant de dépasser les limites biologiques et espérer contrôler, in fine, l'évolution comme le souligne la conclusion de cet article.

NBIC

Ce que l'on appelle les NBIC, c'est un champ scientifique d'étude qui regroupe diverses disciplines telles que les nanotechnologies (N), les biotechnologies (B), l'intelligence artificielle (I) et les sciences cognitives (C). 
Leurs convergences, en synergie avec la théorie transhumaniste, permettent des avancées aussi spectaculaires qu'effrayantes. De très grands groupes industriels n'hésitent pas à  investir des sommes faramineuses dans ces projets. Le transhumanisme sera t-il l'apanage de capitalistes NBIC ou de philanthropreneurs pour reprendre les termes du neurobiologiste Laurent Alexandre ?

Robots

Paradoxalement, aujourd'hui la plus grande difficulté pour les créateurs de robots est de faciliter leur motricité, faculté encore trop réduite pour eux. C'est plutôt du côté de leur intelligence artificielle que les progrès ont été les plus saisissants.
Dotés d'une capacité de calcul incroyable, de connaissances colossales, les robots de dernières générations sont aussi capables d'analyses pointues.
Utilisés dans les domaines militaire, spatial ou civil, les robots investissent notre quotidien, bien loin de leur rôle primaire de simple robot-ménager.

Risques

Aussi extraordinaires que puissent paraître ces avancées biotechnologiques, il n'en reste pas moins qu'elles soulèvent de nombreuses questions et provoquent des inquiétudes légitimes. Les théories des transhumanistes sont en effet controversées car elles nous interrogent sur ce qui définit l'humain, la place faite à son intégrité biologique et son libre arbitre. Perdons nous déjà le contrôle de nos données personnelles ? Serons- nous sous l'emprise d'une intelligence artificielle qui annihilera nos émotions?
Les travaux en recherche en génétique aboutiront-ils demain à créer des individus « tous beaux, brillants et en bonne santé »? Serait-ce de l'eugénisme? C'est là le principal risque, craint et décrié par les anti-transhumanistes.
En France c'est le Comité Consultatif National d'Ethique (CCNE) pour les sciences de la vie et de la santé qui émet un avis sur d'éventuelles dérives.
Ce sujet n'a pas fini de faire débat !

Partager "Quelques notions clés" sur facebookPartager "Quelques notions clés" sur twitterLien permanent

Nouvelobs.com

Quand l'homme est "augmenté" par les robots.

Rue89

Le transhumanisme français : que des surhommes, pas de sous-hommes

Mysciencework.com

L’homme augmenté : la fusion de la technologie et du corps pour demain ?
< Précédent | 1 | 2 | Suivant >
  • Quelle différence entre l'homme réparé et l'homme augmenté ?

    L’homme réparé :  homme à qui l'on a prodigué des soins à des fins thérapeutiques afin qu'il puisse retrouver ses capacités initiales ou celles dont il a été privé à la naissance.
    L’homme augmenté :  au delà de la réparation, homme à qui l'on a augmenté ses capacités, physique, intellectuelle et  psychologique par la technoscience.
    Partager "Quelle différence entre l'homme réparé et l'homme augmenté ?" sur facebookPartager "Quelle différence entre l'homme réparé et l'homme augmenté ?" sur twitterLien permanent
  • Les cyborgs sont-ils parmi nous ?

    Le terme cyborg nous renvoie aux films de science- fiction tel que Terminator, Robocop, Iron man et autres. Il semblerait pourtant que l'on puisse considérer un humain, amélioré par la technique, comme étant un cyborg. C'est ainsi que se définit Kevin Warwick, qui s'est greffé des électrodes dans le bras . Selon Cédric Biagini dans L'emprise numérique, les personnes handicapées seraient les premiers cyborgs. Il cite ainsi le cas de Matthew Nagle qui était tétraplégique.
    (Source : Revue Politis n°1263-64-65)

    Partager "Les cyborgs sont-ils parmi nous ?" sur facebookPartager "Les cyborgs sont-ils parmi nous ?" sur twitterLien permanent
  • Androïde

    Qui a forme humaine. Le terme est ancien et beaucoup utilisé en science-fiction pour désigner un robot d'apparence humaine, sous forme de nom («  un androïde ») ou d'adjectif (« un robot androide »). Les roboticiens lui préfèrent aujourd'hui le mot anthropoïde.

    [En savoir plus]

    Partager "Androïde" sur facebookPartager "Androïde" sur twitterLien permanent
  • Cyborg

    Être humain aux capacités modifiées par des dispositifs cybernétiques étymologiquement, le terme est la contraction de organisme cybernétique). Il est employé en science-fiction pour désigner des humains améliorés par la technique.

    [En savoir plus]

    Partager "Cyborg" sur facebookPartager "Cyborg" sur twitterLien permanent
  • Drone

    Petit avion télécommandé et donc sans pilote utilisé pour des tâches diverses (missions de reconnaissance tactique à haute altitude, surveillance du champ de bataille et guerre électronique).

    [Voir la définition]
     

    Partager "Drone" sur facebookPartager "Drone" sur twitterLien permanent
  • Exosquelette

    L'exosquelette est un terme employé dans divers domaines, comme la zoologie et la robotique.
    En robotique, un exosquelette est un équipement articulé et motorisé fixé sur le corps au niveau des jambes et du bassin, voire également sur les épaules et les bras. Il facilite les mouvements en ajoutant la force de moteurs électriques. Les exosquelettes, encore en développement, sont destinés notamment aux fantassins des forces armées pour leur permettre de marcher longtemps et de porter des charges lourdes en réduisant leur fatigue. Ils sont également étudiés pour des professions civiles où l'on porte des charges lourdes : par exemple les secteurs du bâtiment et médical, pour les soins infirmiers.

    [ En savoir plus]

    Partager "Exosquelette " sur facebookPartager "Exosquelette " sur twitterLien permanent
  • Technoscience

    Ensemble dans lequel coopèrent institutions, chercheurs et ingénieurs afin de mettre en œuvre, pour des applications précises, les ressources de la science et de la technique.
    (déf : Larousse)

    Partager "Technoscience " sur facebookPartager "Technoscience " sur twitterLien permanent
  • Bioéthique

    Étude des problèmes moraux soulevés par la recherche biologique, médicale ou génétique et certaines de ses applications.
    (déf : Larousse)

    Partager "Bioéthique" sur facebookPartager "Bioéthique" sur twitterLien permanent
  • Eugénisme

    L'eugénique, également appelé eugénie ou eugénisme correspond à la science qui permettrait de sélectionner des échantillons d'une espèce selon certains critères afin d'augmenter la « qualité » de cette espèce. Les pratiques eugéniques sont interdites au niveau politique. Cependant, elles sont possibles dans le cadre de certaines maladies génétiques ou du don d'ovules féminins.
    Afin d'éviter la transmission de maladies graves ou afin de favoriser une grossesse, le choix d'un ovule ou d'un embryon peut être fait. L'eugénisme n'est pas toléré dans des choix esthétiques ou sexuels sur le futur enfant. La bioéthique veille au bon usage de cette pratique.
    (déf : santé-médecine.net)

    Partager "Eugénisme" sur facebookPartager "Eugénisme" sur twitterLien permanent
Partager "Images" sur facebookPartager "Images" sur twitterLien permanent