L'oeil, un organe complexe

« Toute la conduite de notre vie dépend de nos sens, entre lesquels celui de la vue étant le plus universel et le plus noble. Il n'y a point de doute que les inventions qui servent à augmenter sa puissance ne soient des plus utiles qui puissent être. » (Descartes, La Dioptrique, 1633)
Diverses enquêtes ont indiqué, en ce qui concerne la France, qu'environ 75% de la population ont une vision imparfaite, dont la correction optimale n'est assurée que dans un cas sur deux ou trois. De ce fait, beaucoup d'hommes, de femmes et d'enfants souffrent de fatigue ou de maux de tête, ou subissent une aggravation progressive de leurs déficiences visuelles. Ces déficiences ont de graves conséquences : les services de la sécurité routière ont estimé qu'un tiers des accidents mortels de la circulation sont dus à des défauts ou à des gênes dans la vision ; d'autre part, certaines entreprises ont diminué les risques et amélioré la qualité du travail en assurant au mieux la protection des yeux et la correction des inaptitudes visuelles.
Comment fonctionnent nos yeux ? Quels en sont les troubles essentiels ? Quelles maladies peuvent l'affecter ? Réponse à ces questions dans ce dossier. 

Auteur : Nathalie Benchehida
E-mail : nathalie.benchehida@ouestprovence.fr
Publication : Novembre 2008
Mise à jour : Juin 2017

Partager "L'oeil, un organe complexe" sur facebookPartager "L'oeil, un organe complexe" sur twitterLien permanent

Anatomie de l'oeil

L'oeil humain s'adapte à pratiquement toutes les situations. Il est sensible à la netteté, à la résolution des contrastes, aux mouvements, en vision proche, éloignée ou nocture. Pour expliquer cette polyvalence, il convient d'explorer son anatomie...
voir le site >

Troubles de la vision

Lorsque l'oeil ne présente aucun défaut visuel, l'image des objets proches ou lointains se forme sur la rétine. Le cristallin se bombe en fonction des distances afin de restituer une image nette : c'est l'accomodation...
voir le site >

Cataracte 

Les cataractes correspondent à l'opacification du cristallin. Le cristallin est une lentille située à l'intérieur de l'œil, en arrière de l'iris et destinée à focaliser les rayons lumineux sur la partie centrale de la rétine...
voir le site >

Glaucome

Le glaucome chronique est une maladie assez fréquente (1 à 2% de la population en France métropolitaine), touchant surtout les adultes après l'âge de 40 ans, mais pouvant également survenir chez l'enfant ou l'adulte jeune...
voir le site >

Dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA)

En France, près de 1,3 million de personnes sont atteintes de dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). Cette affection oculaire prive celui qui en souffre de sa vision centrale. Elle empêche ainsi de lire, de...
voir le site >
Partager "Notions clés" sur facebookPartager "Notions clés" sur twitterLien permanent

Dégénérescence Maculaire Liée à l'Age (DMLA)

Connaître et comprendre cette maladie telle est l'ambition de ce site d'information

Doctissimo

Portail médical grand public sur la santé.

Retina France

Regrouper des malades atteints de Dégénérescences Rétiniennes afin de les informer, leur apporter assistance sociale et humanitaire, les aider à surmonter leur handicap.
< Précédent | 1 | 2 | Suivant >
  • Accommodation

    Modification de la courbure du cristallin sous l'influence du muscle ciliaire, qui permet la formation d'images nettes sur la rétine, en vision proche ou éloignée.
    L'accommodation diminue à partir d'environ 40 ans en raison de la rigidité progressive du cristallin : c'est la presbytie, qui se traduit par une perte de la netteté en vision rapprochée et peut-être corrigée par le port de verres convexes.

    Source : Petit Larousse de la médecine

    Partager "Accommodation" sur facebookPartager "Accommodation" sur twitterLien permanent
  • Appareil lacrymal

    Ensemble des organes qui sécrètent et excrètent les larmes et le film lacrymale.
    L'appareil lacrymal sécréteur comporte la glande lacrymale, qui est située en arrière du bord supérieur de l'orbite, à l'angle externe, et qui assure la sécrétion lacrymale réflexe (larmes)
    L'appareil excréteur comprend les points lacrymaux, petits orifices situés sur le bord libre des paupières, à l'extrémité interne de celles-ci, et les canalicules lacrymaux qui leur font suite et se dirigent en dedans, vers le sac lacrymal, situé entre l'angle interne de l'oeil et la paroi nasale et relié à la cavité nasale par le canal lacrymonasal.

    Source : Petit Larousse de la médecine

    Partager "Appareil lacrymal" sur facebookPartager "Appareil lacrymal" sur twitterLien permanent
  • Conjonctive

    Membrane muqueuse transparente qui recouvre la face interne des paupières (conjonctive tarsale) et tapisse une partie du globe oculaire (conjonctive bulbaire).
    La conjonctive protège le globe oculaire des agressions extérieures.

    Source : Petit Larousse de la médecine

    Partager "Conjonctive" sur facebookPartager "Conjonctive" sur twitterLien permanent
  • Humeur aqueuse

    Liquide physiologique contenu dans la chambre antérieure de l'oeil (entre la cornée et le cristallin).
    Une augmentation de la sécrétion d'humeur aqueuse ou une entrave à son excrétion peuvent provoquer une élévation de la pression intraoculaire (en cas d'uvéite, de glaucome à angle large, d'affection veineuse orbitaire). Pour faire baisser la pression intraoculaire, on peut agir soit en diminuant la sécrétion à l'aide de collyre bétabloquants, par exemple, soit en facilitant l'écoulement grâce à la chirurgie ou au laser.

    Source : Petit Larousse de la médecine

    Partager "Humeur aqueuse" sur facebookPartager "Humeur aqueuse" sur twitterLien permanent
  • Mélanine

    Substance pigmentaire foncée, présente dans la peau, les cheveux, les poils et les membranes de l'oeil.
    La mélanine détermine la couleur de la peau et donne à l'iris des nuances foncées ; en son absence, on voit les couches profondes de l'iris dont la couleur est bleue. La mélanine protège aussi la peau contre les rayonnements ultraviolet du soleil, qui favorisent les processus de vieillissement et de cancer cutané.

    Source : Petit Larousse de la médecine

    Partager "Mélanine" sur facebookPartager "Mélanine" sur twitterLien permanent
  • Pourquoi pleure-t-on ?

    Les paupières sont des organes protecteurs. Par leurs mouvements (soit ce sont des réflexes soit ce sont des mouvements volontaires), elles permettent aux cils d’arrêter une partie des poussières ou d’autres corps étrangers qui viennent frapper l’œil. Ces mouvements répartissent les larmes sur la cornée et éliminent les fines particules ce qui assure la transparence de la cornée et donc de voir correctement.
    Les paupières s'abaissent et se relèvent pour protéger les yeux contre une très forte lumière, contre les poussières qui volent, mais aussi pour les maintenir humides. Si une poussière ou un insecte s'introduit dans l'œil, les battements des paupières augmentent, et des larmes emplissent l'œil.
    Nos yeux sont en permanence humidifiés par un liquide venant d'un petit sac situé sous la paupière supérieure. Ce n’est pas que de l’eau salée, il y a aussi des éléments destinés à nous protéger des infections courantes.

    Partager "Pourquoi pleure-t-on ?" sur facebookPartager "Pourquoi pleure-t-on ?" sur twitterLien permanent
  • Qu'est-ce que l'acuité visuelle ?

    L'acuité visuelle se mesure de loin, de près ou à une distance intermédiaire selon les besoins de l'examen. L'acuité visuelle d'un oeil en vision de loin est le pouvoir de celui-ci à discerner un petit objet (ou optotype)  situé le plus loin possible : donc de voir à une distance fixe (en général 5 mètres) un optotype sous le plus petit angle possible.
    Cette valeur angulaire n'est pas utilisée en France où l'on a préféré rapporter cette valeur à une fraction de 10. On parle alors de « dixièmes » d'acuité. Quand on a 10 dixièmes d'acuité, on considère que la vision est correcte. On peut évidemment avoir une acuité visuelle supérieure à 10/10 : 18/10 ou 20/10 sont considérés comme une performance, mais souvent les tableaux servant à la mesure de l'acuité visuelle ne dépassent pas 12/10. Quand on utilise un projecteur de tests, les optotypes projetés sont souvent plus petits.
    De plus, l'acuité visuelle dépendant du genre d'optotypes projetés (lettres, chiffres, dessins, anneaux ouverts, E orientés...) la qualité de reconnaissance pour une même taille d'optotype réserve parfois des surprises : on reconnaîtra un A mais pas le dessin d'une maison...
    Chez l'enfant préverbal (avant l'âge de la parole), on mesure l'acuité visuelle en présentant à l'enfant des mires de plus en plus fines. Le regard de l'enfant est systématiquement attiré par les mires tant qu'elle lui sont visibles.

    Partager "Qu'est-ce que l'acuité visuelle ?" sur facebookPartager "Qu'est-ce que l'acuité visuelle ?" sur twitterLien permanent
  • A quoi sert le nerf optique ?

    Le nerf optique prend naissance sur la rétine, c'est la membrane qui tapisse la face interne de l'œil et qui contient les cellules permettant aux rayons lumineux d'être captés, puis transformés en influx nerveux pour gagner le cerveau. A cet endroit se réunissent les fibres optiques provenant des cellules nerveuses de la rétine, la papille.

    Partager "A quoi sert le nerf optique ?" sur facebookPartager "A quoi sert le nerf optique ?" sur twitterLien permanent
  • Qu'est-ce-que le champ visuel ?

    Le champ visuel est la zone de l'espace perçue par le regard, alors que les yeux restent immobiles. L'étude du champ visuel intègre la recherche des limites périphériques de celui-ci et le seuil de sa sensibilité à la lumière.
    Le campimètre est un appareil qui permet de mesurer l'étendue du champ visuel. Il est composé d'un tableau noir sur lequel se déplacent des index de couleur blanche.

    Partager "Qu'est-ce-que le champ visuel ?" sur facebookPartager "Qu'est-ce-que le champ visuel ?" sur twitterLien permanent