Le sampler

Akai MPC 2000A la fin des années 80, apparaît un nouvel instrument de musique qui va révolutionner les musiques actuelles. Cet instrument, aux allures d'ordinateur, est plus couramment appelé 'sampler', l'appellation française "échantillonneur" demeurant à ce jour peu utilisée. Techniquement, le sampler est capable d'enregistrer électroniquement des extraits (échantillons ou samples), de les retoucher, pour ensuite les assembler. L'épineuse question des droits d'auteurs a longtemps réduit cette pratique musicale à une forme de "pillage". Néanmoins, les années passant, force est de constater qu'une véritable oeuvre originale est capable d'émerger d'une somme d'emprunts et de "copier-coller"*. Cette démarche artistique est ajourd'hui l'une des bases essentielle et incontournable des musiques électroniques et de la culture hip hop*. Depuis 2010, l'utilisation des samplers dépasse le champ de l'underground*. L'explosion de la culture électronique et le développement de l'informatique dans toutes les couches de la société ont fait du sampler un outil de plus en plus accessible et désormais indispensable aux "home-studios"*. Et de ceux-ci aux studios d'enregistrement professionnels, en passant par la scène live, le sampler occupe aujourd'hui une place prépondérante.L'échantillonage n'est plus l'exclusivité des cultures urbaines. C'est aujourd'hui un nouvel instrument et avec lui un son qui marquent profondément, du rock à la variété, la musique de notre époque.

Auteur : Pierre Fosco
E-mail : pierre.fosco@ouestprovence.fr
Publication : Avril 2012
Mise à jour : Avril 2017

Partager "Le sampler" sur facebookPartager "Le sampler" sur twitterLien permanent

M.A.O.

Musique assistée par ordinateur, ou DAW en anglais.Que ce soit à partir d'un simple ordinateur équipé de logiciels adéquats(software) ou à partir de machines dédiées (hardware), l'informatique a simplifié la création musicale en mettant à la disposition du public des applications numériques adaptées. Elle a aussi diminué le cout financier de la production.
[En savoir plus]

 

La MPC

A l'image de la guitare Stratocaster ou du clavier Moog pour les synthétiseurs, la MPC (Midi Production Center) est le sampleur le plus convoité; La MPC 60 est le premier modèle en date, puis suivent les MPC 3000, 2000, etc.. En 2009 la MPC 5000 a vu le jour. Ces machines mettent un séquenceur au service de l'échantillonneur. Elle se contrôle avec des pads (larges touches en gomme). La MPC est appréciée pour sa simplicité d'utilisation et son esprit « tout-en-un ».
[En savoir plus]
 


La culture hip hop

Les djs se sont allègrement nourris des techniques de sampling pour composer les bandes instrumentales des rappeurs. En 1989 dans l'album "3 Feet High & Rising" le groupe De La Soul sample quelques secondes méconnues d'un titre des "The Turtles", un groupe des années 60. Le disque étant un succès commercial, disque d'or puis disque de platine, "The Turtles" sortent de leur sommeil et attaquent le groupe De La Soul en justice. Le juge leur donne raison et ils obtiennent 1 million de dollars. Ce jugement bouleverse le paysage musical légalisant le sampling mais obligeant désormais les artistes à déclarer tous leurs emprunts discographiques.
[En savoir plus]

 

Droits d'auteurs

Afin d'éditer une oeuvre originale à partir de samples, il convient désormais de déclarer les emprunts réalisés. On appelle ça : "clearer" les samples. Désormais, des cabinets d'avocats spécialisés dans les droits d'auteurs travaillent de concert avec les maisons de disque afin de s'assurer de la conformité des nouvelles productions.
[En savoir plus]

 

Interpolation

L'opération de déclaration des échantillons étant de plus en plus couteuse, de plus en plus d'artistes rejouent à l'identique le morceau choisi afin de le sampler et ainsi limiter les frais de déclaration. On parle alors d'interpolation. (Dr dre pratique ardemment cette technique)

Le matériel

Le Mellotron (1962) incarne la préhistoire de l'échantillonnage. Cet appareil utilisait des bandes magnétiques, activées par des touches de clavier. Le premier échantillonneur numérique est le Fairlight CMI (1979). A partir de 1980 E-mu, Ensoniq, Korg, Kurzweil, Roland et Yamaha se lancent dans l'aventure. Mais en 1984, une machine va se distinguer des autres et va remporter un franc succès auprès des musiciens : La MPC (MIDI Production Center) de Akaipro. Depuis 2000, les échantillonneurs matériels sont progressivement délaissés au profit de leurs équivalents virtuels fonctionnant sur ordinateur.

 

Partager "Notions clés" sur facebookPartager "Notions clés" sur twitterLien permanent

Sample.fr

Un blog français dont la specialité est d'aller dénicher des emprunts sonores inatendus.

Sampled

Le site recense les sample utilisés dans le hip hop.

Sampleur-Samplé

Site français qui confrontant les versions des sampleurs aux versions originales.
  • Boucle (Loop)

    En musique, une boucle ("loop" en anglais) est une partie d'une séquence musicale ou d'une onde répétée plusieurs fois. Souvent utilisé dans la musique électronique, il peut aussi être créé à partir d'un sample.

    Partager "Boucle (Loop)" sur facebookPartager "Boucle (Loop)" sur twitterLien permanent
  • Copier-coller

    Le copier-coller et le couper-coller sont des techniques informatique permettant la reproduction des données (texte, image, fichiers, son etc.) depuis une source vers une destination. L’expression « copier-coller » est entrée dans le langage courant.

    Partager "Copier-coller" sur facebookPartager "Copier-coller" sur twitterLien permanent
  • Home studio

    (en français studio à la maison), est un anglicisme désignant un petit studio d'enregistrement et de mixage à caractère amateur. Le home studio découle de la MAO c'est un outil capable d'enregistrer, de générer des musiques et des sons, de les traiter et de les mixer. Le tout est constitué d'un ordinateur, d'un système d'écoute (monitoring) et d'instruments de musique assimilés à des périphériques.
     

    Partager "Home studio" sur facebookPartager "Home studio" sur twitterLien permanent
  • Interpolation

    L'opération de déclaration des échantillons étant de plus en plus couteuse, de plus en plus d'artistes rejouent à l'identique le morceau choisi afin de le sampler et ainsi limiter les frais de déclaration. On parle alors d'interpolation. (Dr dre pratique ardemment cette technique).

    Partager "Interpolation" sur facebookPartager "Interpolation" sur twitterLien permanent
  • MAO (ou M.A.O.)

    La Musique Assistée par Ordinateur regroupe l'ensemble des utilisations de l'informatique comme outil associé à la chaîne de création musicale depuis la composition musicale jusqu'à la diffusion des œuvres, en passant par la formation pédagogique au solfège ou aux instruments. La MAO fait son apparition auprès d'un public élargi dans les années 1970, lorsque les premières idées de synthétiseur associées à l'ordinateur voient le jour. Elle se démocratise dans les années 1980 grâce à la généralisation de la micro-informatique. Aujourd'hui tous les ordinateurs sont livrés avec une carte son et permettent donc potentiellement de composer, traiter, modifier le son.
    (source : Wikipedia)

    Partager "MAO (ou M.A.O.)" sur facebookPartager "MAO (ou M.A.O.)" sur twitterLien permanent
  • Remix

    C'est une version modifiée d'un morceau, réalisée en studio ou parfois en live avec des techniques d'édition audio, destinée en général aux DJ Une version remixée peut aller.

    Partager "Remix" sur facebookPartager "Remix" sur twitterLien permanent
  • Séquenceur

    Le séquenceur ne produit aucun son par lui même c'est un appareil capable de mémoriser puis de rejouer des instructions contrôlant des instruments éléctroniques. Ces instructions suivent généralement la norme MIDI.

    Partager "Séquenceur" sur facebookPartager "Séquenceur" sur twitterLien permanent
  • Underground

    C'est un mot anglais signifiant « souterrain ». Ce terme est couramment employé, depuis les 60  pour désigner un mouvement culturel alternatif, conte-culturel en marge de la société. L'undergrounde symbolise souvent l'art urbain, ou l'émergence culturelle.
     

    Partager "Underground" sur facebookPartager "Underground" sur twitterLien permanent