La notion de croissance verte comme celle de décroissance mesure une variation de sommes d'activités. L'économie verte correspond, quant à elle, à un nouveau modèle de développement qui passe par une conversion. Cette métamorphose signifie que les modes de production, les besoins à satisfaire et les modes de consommation se transforment en profondeur. Elle nécessite la sobriété dans l’emploi des ressources naturelles, des énergies et dans l’utilisation des espaces.

En savoir plus : 
Blog.penserdurable.comTelerama.fr

Partager "Plus que de croissance verte, doit-on on parler d’économie verte ?" sur facebookPartager "Plus que de croissance verte, doit-on on parler d’économie verte ?" sur twitterLien permanent
 

On trouve l'ensemble des métiers qui concourent directement ou indirectement à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.
Les filières les plus concernées par les créations ou les transformations d’emplois sont : les transports, l'automobile, les énergies renouvelables, les métiers du bâtiment, l'agriculture, le tourisme vert, les métiers de la mer et les services écologiques.
Le secteur des énergies renouvelables est la locomotive de l’emploi vert. Laurent Wauquiez,  Secrétaire d'Etat à l'Emploi, estimait fin 2009, que l’emploi vert pourrait représenter à terme 450 000 emplois en France. Le Grenelle de l’environnement table sur 600.000 emplois verts potentiels en France. 

En savoir plus : Notreplanete.infoSmartplanet.fr

Partager "Quels sont les métiers de la « croissance verte »?" sur facebookPartager "Quels sont les métiers de la « croissance verte »?" sur twitterLien permanent
 

Depuis la crise économique, en France, comme dans tous les grands pays, les plans de relance, mais aussi le grand emprunt permettent d’encourager le développement de nouvelles filières du développement durable. En quelques années, ce sont de nouveaux gisements d’emploi, d’innovation qui ont émergé. C’est toute l’économie qui se transforme pour se mettre au développement durable.

En savoir plus : Ladocumentationfrancaise.fr/

Partager "La croissance verte est-elle une réponse à la crise économique ?" sur facebookPartager "La croissance verte est-elle une réponse à la crise économique ?" sur twitterLien permanent
 

La mise en œuvre du Grenelle Environnement a permis de mettre en place des outils nouveaux et efficaces, notamment :
L'éco-prêt à taux zéro pour les rénovations des logements des particuliers.
Le bonus-malus automobile sur les véhicules qui émettent plus 130 g de CO2.
Le plan fret pour soutenir le trajet des marchandises par le rail, la voie d’eau et la mer
Les fonds démonstrateurs gérés par l’Agence de l'environnement et de la maîtrise d'énergie (ADEME) pour soutenir la recherche développement dans les nouvelles filières
Les fonds chaleur gérés par l’ADEME pour développer les énergies renouvelables thermiques, etc.

En savoir plus : Ecocopro.com

Partager "Qui finance la croissance verte ?" sur facebookPartager "Qui finance la croissance verte ?" sur twitterLien permanent
 

Sous l'appellation Technologie Propre et Sobre, on considère toute méthode de fabrication ou procédé utilisant le plus rationnellement possible les matières premières et/ou l'énergie tout en réduisant la quantité des effluents polluants, des déchets, ou rebuts produits lors de la fabrication ou pendant l'utilisation du produit. 

En savoir plus : Technologies-propres.com

Partager "Qu'appelle-t-on technologies propres ?" sur facebookPartager "Qu'appelle-t-on technologies propres ?" sur twitterLien permanent