La création d'entreprise

L'entreprenariat connaît en France un essor considérable. Un million quatre cents mille entreprises ont été créées dans les trois dernières années. Cependant, la création d'entreprise demeure une démarche très complexe. Le développement et la gestion du projet requièrent du  temps et des compétences. L'autonomie, l'organisation, la persévérance sont les principales clés de la réussite.
Quelles sont les étapes indispensables pour créer son entreprise ? Qui contacter ?  Comment  bâtir un projet solide et le faire mûrir ? Comment trouver des financements ? Quelles aides sont accordées ?  Quel statut juridique adopter ?
Ce dossier a pour objectif de répondre à  toutes ces questions.  A travers les nombreuses ressources du web, ici sélectionnées pour vous, vous disposerez des meilleures informations pour démarrer votre activité.   

Auteur : Christiane PUMBORIOS
E-mail : christiane.pumborios@ouestprovence.fr
Publication : Juillet 2012
Mise à jour : En cours

Partager "La création d'entreprise" sur facebookPartager "La création d'entreprise" sur twitterLien permanent

Définir son projet

Avant de se lancer, il est impératif d'interroger d'abord ses motivations : pour cela un bilan de compétences est très utile. Ensuite, pour bien définir son projet, il faut travailler sur la faisabilité de ce dernier. Il est donc nécessaire de se poser les bonnes questions : le projet est-il compatible avec la vie personnelle ? Dans quel secteur d'activité désirons-nous nous lancer ? Connaissons-nous le marché de notre domaine de création ? Souhaitons-nous travailler seul ou en équipe ? De quelles compétences avons-nous besoin ? L'idée de création est-elle innovante ? Quels sont les contraintes et les obstacles probables ?

L'étude de marché

L'étude de marché est indispensable pour connaître parfaitement le marché et ses acteurs. Elle exige une implication sur le terrain et  donne des renseignements précis sur les tendances de l'offre et le besoin des clients. Elle permet d'évaluer la concurrence, de définir une stratégie de commercialisation,  et de vérifier  la viabilité du projet. Sa vocation est de réduire les risques au maximum et de mieux connaitre l'environnement de la future entreprise. Cette étape est primordiale pour orienter et valider les choix juridiques, économiques ou logistiques du porteur de projet.

Le financement

L'élaboration d'un plan de financement est obligatoire pour connaître et réunir les capitaux nécessaires au lancement du projet. Le financement correct d'un projet est une des conditions de pérennité de la future entreprise. Les principaux types de financement sont l'épargne personnelle,  le prêt bancaire personnel, la participation dans le capital, les prêts à moyen et long terme à l'entreprise, le prêt d'honneur et crédit solidaire, le crédit bail, les aides et les subventions à la personne ou à l'entreprise.

Le statut juridique

L'activité de l'entreprise doit s'inscrire dans un cadre juridique et obtenir un statut. Le statut juridique est adapté aux objectifs et aux priorités. Il dépend de la nature de l'entreprise, de  l'importance de l'activité  et des capitaux en jeu.  La forme juridique a de nombreuses conséquences sur le chiffrage du bénéfice, des impôts et sur le fonctionnement. Le nombre de créateurs est déterminant. S' il est seul il optera  pour l'entreprise individuelle, s'ils sont plusieurs le choix de la société s'impose.

 L'auto-entrepreneur

Le régime de l'auto-entrepreneur est entré en vigueur au 1er janvier 2009. Il concerne toute personne physique qui désire mener une activité professionnelle indépendante. Il offre de nombreux atouts et réprésente plus de la moitié des créations d'entreprise en France. A ce jour, plus de 600000 français ont opté pour ce choix. Ce nouveau régime facilite le lancement de l'activité en allégeant les formalités de création et de gestion. Il permet également de bénéficier d'un paiement simplifié de l'impôt et des prélèvements sociaux.

Partager "Notions clés" sur facebookPartager "Notions clés" sur twitterLien permanent
  • INPI.FR (INSTITUT NATIONAL DE LA PROPRIETE INDUSTRIELLE) : Le site pour tout savoir sur la propriété industrielle. Il offre la possibilité d'effectuer de nombreuses recherches et démarches en ligne pour tout ce qui concerne le dépôts de brevets,de marques, de dessins et de modèles.
  • INFOGREFFE : Toute l'information légale sur les entreprises  (bilans, statuts et actes, procédures collectives) ainsi que des informations sur la prévention, sur la procédure de sauvegarde, ou encore sur la cessation des paiements .
  • PETIT POUCET : Fonds d'investissement dédié aux étudiants créateurs. Il organise chaque année un concours national de création d'entreprise réservé aux étudiants et jeunes diplômés.
  • REGIME SOCIAL DES INDEPENDANTS : Organisme français qui gère la protection sociale obligatoire de chefs d'entreprise indépendants.
  • LE MEDIATEUR DU CREDIT : La mission de médiation du crédit est ouverte à tout chef d’entreprise, artisan, commerçant, profession libérale, créateur ou repreneur d'entreprise, entrepreneur individuel qui rencontre avec sa  banques des difficultés pour résoudre ses problèmes de financement ou de trésorerie.
  • DECIDEUR.COM : Recommandations pertinentes, informations utiles et outils efficaces pour assurer la gestion quotidienne de votre entreprise.
Partager "Pour aller plus loin" sur facebookPartager "Pour aller plus loin" sur twitterLien permanent

APCE (agence pour la création d'entreprise)

Site incontournable. On y trouve des fiches pratiques, des documents types, des annonces, des forums, des annuaires professionnels qui référencent toutes les aides et l'ensemble des organismes d'accompagnement.

CREASCOPE.NET

La communauté des créateurs d'entreprises. Une sélection d'outils pour créateurs d'entreprise (formulaires administratifs, tests en ligne, annonces de reprises d'entreprises) et réponses aux questions que l'on se pose sur la création d'entreprise par le biais d'experts.

GUICHET-ENTREPRISES

Nouveau site dédié aux créateurs d'entreprise. Il permet de réaliser toutes les démarches en ligne et rendre plus immédiat l'immatriculation de l'entreprise.
< Précédent | 1 | 2 | 3 | Suivant >
  • De quelles aides peut bénéficier un chômeur qui crée une entreprise ?

    Un chômeur qui désire créer une entreprise peut bénéficier de plusieurs types d'aides : des aides financières du pôle emploi sous certaines conditions (ARCE : aide à la reprise ou la création d'entreprise), des aides publiques (ACCRE  : aide aux chômeurs  créateurs ou repreneurs d'entreprises,  NACRE (nouvel accompagnement pour la création et la reprise d'entreprise), PCE  ( prêt à la création d'entreprise) ainsi que des aides associatives ou privées.
    [En savoir plus]

    Partager "De quelles aides peut bénéficier un chômeur qui crée une entreprise ?" sur facebookPartager "De quelles aides peut bénéficier un chômeur qui crée une entreprise ?" sur twitterLien permanent
  • Un créateur d'entreprise doit-il suivre des formations ?

    La formation est  une étape nécessaire pour créer son entreprise. L'objectif de la formation est d'apporter des connaissances techniques appropriées sur l'entreprise et son environnement, de vérifier la faisabilité du projet de création, d' accompagner la personne dans la construction de son projet. Cette formation sera validée  par une attestation qui accompagnera le dossier de création d'entreprise.
    [En savoir plus]

    Partager "Un créateur d'entreprise doit-il suivre des formations ?" sur facebookPartager "Un créateur d'entreprise doit-il suivre des formations ?" sur twitterLien permanent
  • Un fonctionnaire peut-il créer une entreprise ?

    La loi de modernisation de la fonction publique du 2 février 2007 autorise les fonctionnaires à  cumuler leur  emploi à  temps plein et une activité non-salariée. Sous réserve de ne pas exercer d'activité concurrente ou incompatible avec leur emploi, les fonctionnaires peuvent créer ou reprendre une entreprise, que celle-ci soit commerciale, agricole ou libérale et donc exercer une activité de non-salarié parallèlement  à leur carrière de fonctionnaire. Si le fonctionnaire occupe un poste à temps plein, le cumul est autorisé pendant une période maximale de trois ans.
    [En savoir plus]

    Partager "Un fonctionnaire peut-il créer une entreprise ? " sur facebookPartager "Un fonctionnaire peut-il créer une entreprise ? " sur twitterLien permanent
  • Quelles sont les formalités pour reprendre une entreprise existante ?

    La reprise d’entreprise est une solution intéressante pour ceux qui veulent devenir chef d’entreprise. Elle est plus économique, plus rapide et plus sûre que la création car l’entreprise a déjà fait ses preuves, ses salariés sont expérimentés, sa notoriété installée et  le  portefeuille de clients existe.
    Pour réussir cette reprise, il faut définir précisément un  projet personnel, le type d’entreprise que l'on souhaite reprendre et anticiper : il faut, en moyenne, 18 mois pour finaliser un rachat de société.
    [En savoir plus]

    Partager "Quelles sont les formalités pour reprendre une entreprise existante ?" sur facebookPartager "Quelles sont les formalités pour reprendre une entreprise existante ?" sur twitterLien permanent
  • Micro-entreprise

    La micro-entreprise est une entreprise qui occupe moins de 10 personnes. Il s'agit d'un régime fiscal et non d'un statut juridique. Une micro-entreprise ne peut être une société, elle est juridiquement réservée aux   entrepreneurs individuels. L’appellation « régime micro-entreprise » correspond à un dispositif « ultra simplifié » de détermination des bénéfices imposables.
    Le principal objectif du régime micro est de réduire au minimum les obligations comptables et fiscales des entrepreneurs individuels afin qu’ils puissent se consacrer plus largement à leur activité.

    Source : mamicroentreprise.free.fr/
                  www.micro-entreprise.info

    Partager "Micro-entreprise" sur facebookPartager "Micro-entreprise" sur twitterLien permanent
  • Business plan

    Le business plan est une présentation du projet. Il s'agit d'un document qui détaille le projet, quant aux objectifs poursuivis et leur mise en oeuvre. C'est un outil de management interne et externe qui  comprend deux parties :

    • une partie qualitative qui expose les choix et les stratégies
    • une partie quantitative qui contient les données chiffrées issues de ces choix.

    Il est indispensable pour trouver des financements.

    Source : contrat.netpme.fr/

     

    Partager "Business plan" sur facebookPartager "Business plan" sur twitterLien permanent
  • Couveuse

    Il s'agit d'un hébergement juridique de l'activité. La couveuse regroupe des porteurs de projets souhaitant tester leur activité en grandeur réelle. Elle apporte un accompagnement personnalisé (assistance juridique, suivi administratif, déclaration aux organismes sociaux, formations, coaching...).

    Source : uniondescouveuses.com

    Partager "Couveuse" sur facebookPartager "Couveuse" sur twitterLien permanent
  • Franchise

    La franchise peut se définir comme le droit commercial d’exploitation d’une marque de société protégée dans l’objectif de vendre des services ou des produits de cette marque. Il s’agit d’une concession.  Le franchiseur, fort de sa notoriété acquise autour d'une marque, concède au franchisé cette marque (à laquelle sont associés en général d'autres droits, un savoir-faire, une enseigne…). Le franchisé, en contrepartie, lui verse une redevance proportionnelle au chiffre d'affaires.

    Source : lesechosdelafranchise.com

    Partager "Franchise" sur facebookPartager "Franchise" sur twitterLien permanent
  • Portage salarial

    Le portage salarial permet à un indépendant d'effectuer différentes missions pour le compte d'un client tout en étant salarié d'une société. Celle-ci encaisse le montant des missions de l'indépendant, le déclare auprès des organismes sociaux et lui verse un salaire.
    Le portage concerne essentiellement  les consultants, formateurs, les services aux particuliers. Les activités de négoce et fabrication ne sont pas concernées.

    Source : sneps.fr/

    Partager "Portage salarial" sur facebookPartager "Portage salarial" sur twitterLien permanent
  • Microcrédit

    Le microcrédit consiste en l'attribution de prêts de faible montant à des entrepreneurs ou à des artisans qui ne peuvent accéder aux prêts bancaires classiques. Le microcrédit se développe surtout dans les pays en développement où il permet de concrétiser des microprojets favorisant l'activité et la création de richesses, mais se pratique aussi bien dans les pays développés ou en transition.

    Source : adie.org

    Partager "Microcrédit" sur facebookPartager "Microcrédit" sur twitterLien permanent
Partager "Images" sur facebookPartager "Images" sur twitterLien permanent