L'Algorithme qui soigne

Défini comme un ensemble de règles opératoires dont l'application permet la résolution d'un problème, l'algorithme peut être créé et compris par un humain ou traduit informatiquement pour être utilisé par une machine. Le plus connu compose un moteur de recherche sur internet. Pour atteindre la réponse, l'algorithme doit être le plus efficace et concis possible pour être à la fois pertinent et rapide, ce que permet la capacité croissante des ordinateurs. Cette performance est partagée également par les smartphones ou objets connectés, dans des domaines tels que la santé. On parle alors d'e-santé : que ce soit pour prendre une décision thérapeutique, suivre l'évolution d'un traitement, diagnostiquer une pathologie ou veiller sur une personne dépendante, l'algorithme deviendrait-il ainsi un opérateur de santé ?

Auteur : Marlène Hédard
E-mail : marlene.hedard@ouestprovence.fr
Publication : Juin 2016
Mise à jour : Avril 2017

Partager "L'Algorithme qui soigne" sur facebookPartager "L'Algorithme qui soigne" sur twitterLien permanent

 

 

L'AIDE AU DIAGNOSTIC : L'ALGORITHME DU PRATICIEN

Pour établir un diagnostic, un médecin peut avoir recours à un « arbre de décision ». Grâce à des questions pré-établies, le praticien oriente sa réflexion suivant les réponses du patient et selon le schéma de l'arbre. Cette logique est équivalente à un algorithme qui oriente la solution en fonction de la résolution des opérations qui la composent. La traduction de ces arbres en programme informatique a donné naissance à des logiciels d'aide au diagnostic. Transposés dans un cadre de Santé Publique, ils composent des outils de prévention ou de dépistage à grande échelle.

AUTOMESURE : LE PATIENT AUX COMMANDES

L'automesure est la capacité à relever soi-même des paramètres de sa santé (glycémie, rythme cardiaque, …). Aujourd'hui les objets connectés remplacent les anciens outils de mesure tels que le thermomètre, à la différence qu'ils fonctionnent avec un algorithme et une mémoire permettant de stocker des données (tension artérielle, calories brûlées...) mais aussi de les analyser. L'objectif est là de veiller sur sa santé.

 

LA DOMOTIQUE

La surveillance programmée ne s'arrête pas aux smartphones mais envahit la maison toute entière. La domotique, ensemble des systèmes d'automatisation de la maison, est très demandeuse d'algorithmes de prise de décision par intégration de scenarii : la « maison intelligente » collecte un certain nombre de données via des capteurs, des caméras, etc. Cela permet, par exemple, le maintien à domicile d'une personne âgée dépendante, grâce à la détection de signes de danger, préalablement intégrée au programme.

 

SIMULATEURS ET APPRENTISSAGE

Les scenarii d'un programme informatique participent à la formation de professionnels de santé grâce à des simulateurs. Au delà d'un scenario déroulé par la machine, l'algorithme est capable de générer un imprévu : une complication dans un accouchement, une réaction à un médicament...tout ce qui fait l'hardiesse de l'exercice médical sur l'être vivant.

LE PATIENT AUTOSUFFISANT ?

L'e-santé modifie la relation médecin/patient, car ce dernier devient un véritable acteur de sa santé, grâce à toutes les applications disponibles. Le patient se présente désormais au cabinet médical avec une idée précise de sa pathologie ainsi que du traitement adéquate, ce qui ne manque pas de soulever des questions. Si certains praticiens y voient une évolution logique et inéluctable, soit une avancée dans l'éducation thérapeutique, d'autres, au contraire, pointent des inquiétudes face l'e-santé quant à la fiabilité de l'algorithme, la confidentialité des données, la déontologie, le conflit d'intérêt ... Le tout est de savoir à qui l'on veut faire confiance.

Partager "Quelques notions clés" sur facebookPartager "Quelques notions clés" sur twitterLien permanent
Partager "Pour aller plus loin" sur facebookPartager "Pour aller plus loin" sur twitterLien permanent

 

Ensemble de règles opératoires dont l'application permet de résoudre un problème énoncé au moyen d'un nombre fini d'opérations. Un algorithme peut être traduit, grâce à un langage de programmation, en un programme exécutable par un ordinateur

Partager "Algorithme" sur facebookPartager "Algorithme" sur twitterLien permanent

 

Programme ou ensemble de programmes destinés à aider l'utilisateur d'un ordinateur pour le traitement d'une tâche précise.

Partager "Applications" sur facebookPartager "Applications" sur twitterLien permanent

 

Schéma permettant d’illustrer graphiquement les différentes alternatives d’une décision, d’en évoluer les probabilités et d’en déterminer l’utilité.
Basés sur le calcul des probabilités, les arbres de décision sont une aide à la prise de décisions complexes: élaboration d’un diagnostic, d’un programme thérapeutique, d’un plan d’action sanitaire, etc.

Partager "Arbre de décision" sur facebookPartager "Arbre de décision" sur twitterLien permanent

 

Organe qui élabore, à partir d'une grandeur physique, une autre grandeur physique, souvent de nature électrique, utilisable à des fins de mesure ou de commande.

Partager "Capteur " sur facebookPartager "Capteur " sur twitterLien permanent

 

Ensemble des techniques visant à intégrer à l'habitat tous les automatismes en matière de sécurité, de gestion de l'énergie, de communication, etc

Partager "Domotique" sur facebookPartager "Domotique" sur twitterLien permanent