Question d'énergies

Depuis l'avènement de l'ère industrielle et de la société de consommation, jamais les enjeux liés à l'énergie n'ont été aussi cruciaux.
Deux exemples historiques rendent compte de cette idée. En effet, qu'en aurait-il été du processus d'industrialisation (qu'on appelait « révolution industrielle ») sans l'essor de l'énergie vapeur au XIXème siècle ? De même, qui peut nier l'ébranlement économique des pays développés du fait des crises pétrolières de 1973 et 1979 ?
La production, la consommation et la gestion énergétique ne sont cependant pas que des questions purement économiques puisqu'elles témoignent également de nos modes de vie et des choix politiques qui sont effectués au nom du bien-être commun.
C'est pour que chacun ait des bases de réflexions sur ces problématiques que nous vous proposons de présenter les principales ressources énergétiques que l'Homme peut exploiter et mettre au profit du fonctionnement de la société.   

Auteur : Patrizio Di Mino
E-mail : patrizio.dimino@ouestprovence.fr
Date : Mars 2009
Mise à jour : Juin 2017

Partager "Question d'énergies" sur facebookPartager "Question d'énergies" sur twitterLien permanent
Energies fossiles

Les économies occidentales sont bâties sur les énergies fossiles. En suivant l'actualité, on peut constater combien cela peut causer, au niveau géopolitique, des tensions, voire des guerres. Quoi qu'il en soit, ces énergies sont issues de trois ressources naturelles : le pétrole, le gaz et le charbon...
voir le site >
Énergies renouvelables

On dit qu'une énergie est renouvelable lorsqu'elle est fournie par tout ce qui n'engendre pas d'émission polluante et peu ou pas de déchets (le soleil, le vent, la chaleur de la terre, la marée...). Et surtout, cette source doit être inépuisable en opposition aux énergies fossiles en voie de raréfaction...
voir le site >
De la fission à la fusion, le projet ITER

La fission et la fusion donnent de l'énergie nucléaire. C'est pareil, non? Et bien non. Si historiquement l'énergie nucléaire a été rendue possible par la fission, tout porte à penser que l'avenir du nucléaire repose sur le principe de fusion. D'où le projet ITER.
en savoir plus >
Accords de Kyoto

Le sommet de la Terre à Rio en 1992 a été l'occasion d'une prise de conscience générale du danger que représente le changement climatique. Les états les plus riches qui sont responsables des émissions les plus importantes de gaz carbonique ont pris l'engagement de stabiliser en 2000 leur niveau d'émission de 1990. En 1997, ces engagements ont été traduits par le protocole de Kyoto en objectifs quantitatifs juridiquement contraignants...
voir le site >
 
Sommet de Copenhague

Les attentes étaient nombreuses pour ce sommet qui a suivi les accords de Tokyo. Quel bilan tirer de ce sommet qui avait pour but, entre autres, de fixer un cap strict pour la réduction des gaz à effet de serre?
en savoir plus >
Partager "Notions clés" sur facebookPartager "Notions clés" sur twitterLien permanent

 
Energies fossiles

Les économies occidentales sont bâties sur les énergies fossiles. En suivant l'actualité, on peut constater combien cela peut causer, au niveau géopolitique, des tensions, voire des guerres. Quoi qu'il en soit, ces énergies sont issues de trois ressources naturelles : le pétrole, le gaz et le charbon...
voir le site >
Énergies renouvelables

On dit qu'une énergie est renouvelable lorsqu'elle est fournie par tout ce qui n'engendre pas d'émission polluante et peu ou pas de déchets (le soleil, le vent, la chaleur de la terre, la marée...). Et surtout, cette source doit être inépuisable en opposition aux énergies fossiles en voie de raréfaction...
voir le site >
De la fission à la fusion, le projet ITER

La fission et la fusion donnent de l'énergie nucléaire. C'est pareil, non? Et bien non. Si historiquement l'énergie nucléaire a été rendue possible par la fission, tout porte à penser que l'avenir du nucléaire repose sur le principe de fusion. D'où le projet ITER.
en savoir plus >
Accords de Kyoto

Le sommet de la Terre à Rio en 1992 a été l'occasion d'une prise de conscience générale du danger que représente le changement climatique. Les états les plus riches qui sont responsables des émissions les plus importantes de gaz carbonique ont pris l'engagement de stabiliser en 2000 leur niveau d'émission de 1990. En 1997, ces engagements ont été traduits par le protocole de Kyoto en objectifs quantitatifs juridiquement contraignants...
voir le site >
 
Sommet de Copenhague

Les attentes étaient nombreuses pour ce sommet qui a suivi les accords de Tokyo. Quel bilan tirer de ce sommet qui avait pour but, entre autres, de fixer un cap strict pour la réduction des gaz à effet de serre?
en savoir plus >
Partager "Notions clés" sur facebookPartager "Notions clés" sur twitterLien permanent