La monarchie britannique

La monarchie anglaise a été fondée par Guillaume le Conquérant en 1066. Elle a connu l'absolutisme, la révolution puis la démocratie. Dès le Moyen-Age, le pouvoir royal a été limité par la grande charte de 1215. Admiré par Voltaire et les philosophes du XVIIIème siècle, le parlementarisme né en Angleterre a servi de modèle de gouvernement à de nombreux pays. C'est aujourd'hui une monarchie parlementaire avec un souverain héréditaire qui est également chef suprême de l'Eglise d'Angleterre et chef d'état des pays du Commonwealth. 
Ce dossier nous éclaire à travers l'histoire sur le caractère véritablement novateur et original de la monarchie britannique et ses différents acteurs : souverain, premier ministre, parlement.

Auteur : Claude Elisabeth MOUCHARD
E-mailclaudeelisabeth.mouchard@ouestprovence.fr
Date : novembre 2012
Mise à jour : Avril 2017 

Partager "La monarchie britannique" sur facebookPartager "La monarchie britannique" sur twitterLien permanent

Une monarchie novatrice

L'originalité de la monarchie britannique vient du caractère précurseur de ses institutions. En effet, elle n'a pas de Constitution écrite. Son fonctionnement actuel est le fruit d'une succession d'actes fondateurs. La Magna Carta de 1215 limite le pouvoir de Jean sans Terre et, dès le XIVe siècle, un Parlement à deux chambres est créé. Après la révolution anglaise  (1642 à 1660), le roi Charles II est contraint en 1679 de faire voter l'Act d'Habeas Corpus, garantie contre l'emprisonnement arbitraire. Le Parlement vote en 1689 le Bill (loi) of Rights de 1689, déclaration des droits et des libertés des sujets qui règle également la succession monarchique dévolue aux seuls  protestants. L'Act of settlement (acte d'établissement) de 1701 limite encore davantage les prérogatives du monarque au profit  du Parlement. Après l'accession au trône en 1714 de la dynastie des Hanovres (princes allemands qui ne parlent pas Anglais), la majorité du pouvoir est transférée entre les mains des ministres. Même si le roi gouverne avec son Cabinet, le  Parlement s'affirme. Enfin le Parliament Act de 1911 accorde la suprématie de la Chambre des Communes sur celle des Lords.
"La Grande Charte des Libertés"
"22 décembre 1688 : échec au roi en Angleterre"

Le souverain

La reine Elisabeth II a un pouvoir de représentation réglé par le protocole. Elle règne mais ne gouverne pas. En tant que chef d'état, elle est informée de toute la politique nationale et internationale par le Premier Ministre. En l'absence de Constitution, la reine est le symbole de l'Etat. Elle joue un rôle de cohésion nationale, incarne la continuité du pouvoir et les valeurs de la Nation. Le monarque britannique est omniprésent puisque l'hymne national lui est dédié et son portrait figure sur les timbres, la  monnaie et les billets.
Les souverains du Royaume-Uni

Le pouvoir exécutif : le premier ministre

Le Premier Ministre, chef du gouvernement, travaille avec les principaux ministres qu'il a choisis. C'est le leader du parti politique qui remporte le plus de sièges à l'élection des députés de la Chambre des Communes. Il est invité par le souverain à former le nouveau gouvernement. Il est reçu en audience hebdomadaire par la reine. Avec un pouvoir plus limité, Sir Robert Walpole fut le premier Prime Minister de 1721 à 1742. La reine Elisabeth II a commencé son règne avec Winston Churchill qui l'a initiée aux arcanes de la politique. Elle a depuis rencontré successivement  douze premiers ministres.
Premiers Ministres britanniques
Constitution et gouvernement

Le pouvoir législatif : le parlement

Dès 1680, deux partis cohabitent : les whigs et les tories. Entre 1836 et 1847 c'est la naissance des partis libéral et conservateur. Enfin en 1906 le labour party est fondé. Le Parlement comprend deux chambres qui ont l'initiative des lois :
- La Chambre des Communes (House of Commons). C'est la Chambre basse dont les membres  (650 actuellement) sont élus. Elle a davantage de pouvoirs que la Chambre haute et peut passer outre son opposition (convention de Salisbury). Elle est composée de deux principaux partis : le labour party (travaillistes) et les tories (conservateurs).
Citations de Winston Churchill
- La Chambre des Lords est la Chambre haute dont les membres sont choisis par la Couronne sur proposition du Premier Ministre. Plusieurs réformes en 1911 et 1949 ont réduit son pouvoir. Une autre est en cours depuis 2007. La session du Parlement s'ouvre solennellement par un discours lu par la reine et écrit par le Premier Ministre.
Le discours du trône.

Partager "Notions clés" sur facebookPartager "Notions clés" sur twitterLien permanent
  • Les institutions britanniques : portraits et arbres généalogiques de tous les monarques qui se sont succédés sur le trône d'Angleterre puis du Royaume-Uni depuis le IXème siècle à nos jours.
  • La monarchie anglaise (site en Anglais - traduction française sur Google) :Site officiel de la monarchie britannique : tout sur son actualité et son passé historique.
  • Les monuments historiques : découverte de tous les monuments de Londres et de leur histoire.
Partager "Pour aller plus loin" sur facebookPartager "Pour aller plus loin" sur twitterLien permanent

 

Une monarchie novatrice

L'originalité de la monarchie britannique vient du caractère précurseur de ses institutions. En effet, elle n'a pas de Constitution écrite. Son fonctionnement actuel est le fruit d'une succession d'actes fondateurs. La Magna Carta de 1215 limite le pouvoir de Jean sans Terre et, dès le XIVe siècle, un Parlement à deux chambres est créé. Après la révolution anglaise  (1642 à 1660), le roi Charles II est contraint en 1679 de faire voter l'Act d'Habeas Corpus, garantie contre l'emprisonnement arbitraire. Le Parlement vote en 1689 le Bill (loi) of Rights de 1689, déclaration des droits et des libertés des sujets qui règle également la succession monarchique dévolue aux seuls  protestants. L'Act of settlement (acte d'établissement) de 1701 limite encore davantage les prérogatives du monarque au profit  du Parlement. Après l'accession au trône en 1714 de la dynastie des Hanovres (princes allemands qui ne parlent pas Anglais), la majorité du pouvoir est transférée entre les mains des ministres. Même si le roi gouverne avec son Cabinet, le  Parlement s'affirme. Enfin le Parliament Act de 1911 accorde la suprématie de la Chambre des Communes sur celle des Lords.
"La Grande Charte des Libertés"
"22 décembre 1688 : échec au roi en Angleterre"

Le souverain

La reine Elisabeth II a un pouvoir de représentation réglé par le protocole. Elle règne mais ne gouverne pas. En tant que chef d'état, elle est informée de toute la politique nationale et internationale par le Premier Ministre. En l'absence de Constitution, la reine est le symbole de l'Etat. Elle joue un rôle de cohésion nationale, incarne la continuité du pouvoir et les valeurs de la Nation. Le monarque britannique est omniprésent puisque l'hymne national lui est dédié et son portrait figure sur les timbres, la  monnaie et les billets.
Les souverains du Royaume-Uni

Le pouvoir exécutif : le premier ministre

Le Premier Ministre, chef du gouvernement, travaille avec les principaux ministres qu'il a choisis. C'est le leader du parti politique qui remporte le plus de sièges à l'élection des députés de la Chambre des Communes. Il est invité par le souverain à former le nouveau gouvernement. Il est reçu en audience hebdomadaire par la reine. Avec un pouvoir plus limité, Sir Robert Walpole fut le premier Prime Minister de 1721 à 1742. La reine Elisabeth II a commencé son règne avec Winston Churchill qui l'a initiée aux arcanes de la politique. Elle a depuis rencontré successivement  douze premiers ministres.
Premiers Ministres britanniques
Constitution et gouvernement

Le pouvoir législatif : le parlement

Dès 1680, deux partis cohabitent : les whigs et les tories. Entre 1836 et 1847 c'est la naissance des partis libéral et conservateur. Enfin en 1906 le labour party est fondé. Le Parlement comprend deux chambres qui ont l'initiative des lois :
- La Chambre des Communes (House of Commons). C'est la Chambre basse dont les membres  (650 actuellement) sont élus. Elle a davantage de pouvoirs que la Chambre haute et peut passer outre son opposition (convention de Salisbury). Elle est composée de deux principaux partis : le labour party (travaillistes) et les tories (conservateurs).
Citations de Winston Churchill
- La Chambre des Lords est la Chambre haute dont les membres sont choisis par la Couronne sur proposition du Premier Ministre. Plusieurs réformes en 1911 et 1949 ont réduit son pouvoir. Une autre est en cours depuis 2007. La session du Parlement s'ouvre solennellement par un discours lu par la reine et écrit par le Premier Ministre.
Le discours du trône.

Partager "Notions clés" sur facebookPartager "Notions clés" sur twitterLien permanent