<>

Copier le code suivant sur le site où vous voulez afficher le kiosque

<iframe height='97' style='border: 0px; overflow:hidden' width='100%' scrolling='no' title='Nouveautés' src='http://www.mediathequeouestprovence.fr/java/kiosque/titre/Nouveaut%C3%A9s/style_liste/slide_show/nb_notices/50/only_img/1/aleatoire/1/tri/4/nb_analyse/50/op_hauteur_img/90/op_transition//op_largeur_img/50/op_hauteur_boite/0/op_captions/0/op_autoplay/0/op_visible/0/op_speed/100/op_auto/0/op_scroll/1/rss_avis/1/id_catalogue//id_panier/9293/profil_redirect/453/boite/boite_accueil_nouveautes/profile_id/1/module_type/KIOSQUE/styles_reload/0/type_module/KIOSQUE/division/1/id_module/1-14/id_profil/453/vue/slide_show?titre=Nouveaut%25C3%25A9s&amp;style_liste=slide_show&amp;nb_notices=50&amp;only_img=1&amp;aleatoire=1&amp;tri=4&amp;nb_analyse=50&amp;op_hauteur_img=90&amp;op_transition=&amp;op_largeur_img=50&amp;op_hauteur_boite=0&amp;op_captions=0&amp;op_autoplay=0&amp;op_visible=0&amp;op_speed=100&amp;op_auto=0&amp;op_scroll=1&amp;rss_avis=1&amp;id_catalogue=&amp;id_panier=9293&amp;profil_redirect=453&amp;boite=boite_accueil_nouveautes&amp;profile_id=1&amp;module_type=KIOSQUE&amp;styles_reload=0&amp;type_module=KIOSQUE&amp;division=1&amp;id_module=1-14&amp;id_profil=453&amp;vue=slide_show' >&nbsp;</iframe>

Titre
Les champs d'honneur
Auteur
Jean Rouaud
Résumé
Mollat
Notre avis
Opus d'ouverture d'une œuvre autobiographique, ce premier roman de Jean Rouaud, lauréat du prix Goncourt en 1990, nous invite à un voyage mémoriel, nostalgique et savoureux. A la finesse de sa plume sublime, guidée par le flot virevoltant des souvenirs, il retrace avec une infinie tendresse, les figures intimes et touchantes des aimés disparus. Bien que deux décès familiaux initient son propos, celui-ci ne laisse jamais place à la tristesse, tant l'auteur sait y insuffler humour et images poétiques. Ses peintures vivantes et colorées, nous donnent à parcourir,en même temps que les routes champêtres de sa «  Loire-Inférieure  »- aujourd'hui Loire-Atlantique – les us oubliés d'une époque révolue. Clore l'ouvrage provoque un petit pincement, celui que l'on ressent à se séparer d'un être cher, à revenir d'une douce échappée belle. Bien heureusement, il nous reste à poursuivre la saga avec Des hommes illustres...
Extrait
Les yeux clos, sans ses lunettes à monture de métal doré, ses cheveux blancs écrasés par un filet de nuit, elle paraissait ce jour-là une autre, presque étrangère, comme si au cours des heures nocturnes on avait procédé à une substitution – notre petite tante qui ne pouvait mourir (comment l'aurait-elle pu, avec cet âge sans âge et de si hautes protections ? ) ayant été remplacée, après sa dormition, par une vulgaire mortelle aux traits voisins. Ce n'était pas celle que nous connaissions : la vive, l'affairée, aux yeux de malice et au verbe incontinent. Qu'avait-elle de commun, notre Marie, avec ce monde immobile et silencieux, avec cette pâleur ivoirine, elle que sa vitesse de déplacement dans le vent d'ouest condamnait à un treillis de couperose sur ses joues fraîches ?
Si vous avez aimé, vous aimerez aussi
RédacteurMagali R.
Partager "Les champs d'honneur / Jean Rouaud [Livre]" sur facebookPartager "Les champs d'honneur / Jean Rouaud [Livre]" sur twitterLien permanent
RetourHaut